Le repaire du corsaire

Classé dans : Hébergements insolites | 0
Dortoir de l'Entrepont
Le dortoir du manoir de La Belle-Noë en Ille-et-Vilaine (Photo : Belle-Noë)

La Belle-Noë fait partie de la centaine de belles demeures que des armateurs se sont fait construire dans l’arrière-pays de Saint-Malo au XVIIe et XVIIIe siècle. Cette « malouinière », bâtie à Dol-de-Bretagne en 1710 et répertoriée à l’inventaire des monuments historiques depuis 2006 a la particularité d’avoir eu comme propriétaire le plus célèbre des corsaires : Robert Surcouf. Si le manoir abrite trois jolies chambres d’hôtes, dont les noms (la Caroline, la Confiance, la Clarisse) rappellent les bâtiments sur lesquels Surcouf a navigué, sous le toit se cachent une charpente en carène de vaisseau et un grenier de 120 m2. L’ensemble a été aménagé en dortoir pour recevoir familles ou groupes d’amis mais, pour rester dans l’esprit de la maison, les lits ont été remplacés par huit bannettes d’officiers supérieurs de marine, suspendues aux poutres comme au temps de la navigation à voile (poids maxi autorisé 90 kg). Et deux bannettes berceaux ont été ajoutées pour les petits moussaillons. L’agencement des lieux ayant été inspiré par le HMS Victory, navire de l’amiral Nelson lors de la bataille de Trafalgar que l’on peut voir encore aujourd’hui à Portsmouth. Précisons que deux salles d’eau entièrement équipées (toilettes, lavabos, douches à l’italienne) permettent les ablutions de la chambrée et que le dortoir n’étant pas chauffé, mieux vaut privilégier la belle saison pour y séjourner.

Plus d'infos