Tourisme spatial avec le SpaceShipTwo de Virgin Galactic
Vol du vaisseau SpaceShipTwo au-dessus du désert du Mojave (Photo : Virgin Galactic)

 

Le rêve est devenu réalité. Revêtir l’étoffe des héros, ressentir le grand frisson d’un décollage, séjourner dans la station spatiale internationale est désormais possible à condition d’avoir un portefeuille bien garni (30 millions de dollars la semaine dans l’ISS, même avec un dollar faiblard, ça fait cher). Bientôt, ce privilège ne sera plus réservé aux seuls milliardaires. En fondant la société Virgin Galactic, Richard Branson s’est lancé à fond dans le tourisme spatial. Son vaisseau, le SpaceShipTwo, doit emporter ses premiers passagers dans les deux prochaines années pour des vols à 100 km d’altitude à 200 000 dollars le ticket. Pas encore à la portée de toutes les bourses mais 40 000 personnes seraient déjà candidates au départ. Serez vous parmi les premiers ?

Plus d'infos

 

Les projets les plus ambitieux commencent à voir le jour comme celui du Galactic Suite, un hôtel de l’espace stationné à 400 km de notre bonne vieille planète. De la baie vitrée de votre chambre, vous pourrez assister en une seule journée à une quinzaine de levers de soleil sur la Terre. Les séjours dans le module ne devraient pas dépasser trois jours mais l’entraînement, lui, s’échelonnera sur plusieurs semaines dans le cadre idyllique et relaxant d’une île tropicale.

En attendant de jouer les touristes de l’espace, vous pouvez déjà :

Effectuer un vol parabolique

A bord d’un avion de ligne spécialement aménagé, vous flottez dans l’espace en état d’apesanteur pendant une vingtaine de secondes par paliers successifs. En France, ces vols étaient jusqu’à présent réservés aux scientifiques mais la société Novespace a décidé d’ouvrir cette expérience à tous (compter 6000 € environ). De son côté Space Adventures commercialise ce genre de vols à l’étranger depuis plusieurs années déjà.

Plus d'infos

 

Assister au lancement de la fusée Ariane

Si vous comptez vous rendre en Guyane, débrouillez-vous pour faire coincider votre séjour avec le lancement d’une fusée Ariane. Les tirs, spectaculaires, ont lieu généralement de nuit. Le site d’observation de Carapa étant, en principe, accessible à tous gratuitement (y compris aux moustiques, prévoir un bon répulsif), on vous offre même le café et les croissants. Vous pouvez suivre la phase préparatoire sur un écran géant et le lancement à l’oeil nu en croisant les doigts pour que les nuages aillent voir ailleurs cette nuit là et que le compte à rebours ne s’arrête pas en cours de route obligeant à un report du tir (ça arrive).

Plus d'infos

 

Participer à un camp spatial

Entre ados ou en famille, vous pratiquez tout un tas d’expériences scientifiques et d’exercices de simulation qui vous donnent un (petit) aperçu de l’entraînement des astronautes comme la marche lunaire ou la chaise multi-axes (que les enfants « encaissent » souvent mieux que leurs parents). Le clou étant une mission spatiale avec une maquette de navette plus vraie que nature. Il vous faudra alors suivre un scénario préétabli et prendre les décisions qui s’imposent lorsqu’une panne surgit à l’improviste comme sortir dans « l’espace » pour réparer un satellite. On apprend tout en s’amusant : c’est carrément formidable !

Plus d'infos

 

Visiter la Cité de l’Espace à Toulouse

Une bonne entrée en matière que ce parc à thèmes consacré à la conquête spatiale, aux planètes, à la formation de la Terre et à la météorologie. Plein d’activités ludiques sympa pour les tout petits comme pour les plus grands, un cinéma Imax et, comme clou de la visite, la station russe Mir grandeur nature (vous verrez, l’intérieur est plutôt sommaire).

Plus d'infos